2017: place (aussi) aux femmes dans nos CoPs ! À vous de jouer…

Quelle place les femmes ont-elles dans nos Communautés de Pratique (CoPs) ? Elles sont minoritaires, comme le montrent les données dont nous disposons. Nous devons identifier les barrières qui freinent leur participation. Pour ce faire, nous vous invitons à participer à notre enquête en ligne. Je vous en dis plus ci-dessous.


Un blog par Kévine Laure Nkaghere

illu_ProjectGender-01

Les connaissances sont une ressource stratégique pour toute organisation. Ces connaissances, elles vivent au niveau des êtres humains actifs dans l’organisation. Nous devons alors nous demander quel est le profil de ces êtres humains qui ont rejoint l’organisation et l’animent. Cette question se pose aussi pour des organisations plus virtuelles comme les CoPs. Quels sont donc ces experts qui partagent la connaissance au sein des CoPs ? Quels sont les experts qui boostent l’intelligence collective au sein des CoPs ? Quels sont les experts qui animent les évènements en face-à-face, les projets collaboratifs, les discussions en ligne, les blogs dans les différents fora des CoPs ? Tout le monde est-il vraiment dans le bateau ? Au vu de la place originale qu’occupent nos CoPs  dans le paysage des mouvances d’apprentissage pair-à-pair, il faut répondre à ces questions cruciales surtout lorsqu’on est conscient des défis et réalités suivants :

  • Les ODD en général et le numéro 5 en particulier nécessitent pour leur atteinte la participation active des femmes.
  • Les femmes ont des besoins et une vision sur les questions vitales qui diffèrent de ceux des hommes.
  • Les femmes lorsqu’elles accèdent au top de leur carrière, en payent le prix en étant célibataires, divorcées ou sans enfant.

Vous m’aurez comprise : nous devons aussi évaluer de façon critique quelle place ont les femmes dans nos propres CoPs. L’équilibre du genre dans la gestion des connaissances ne s’arrête pas au sexe des intervenants dans les panels de conférence.

Place des femmes dans les CoPs
Nous avons donc constitué une petite équipe pour étudier la question du genre dans nos CoPs. Pour préparer cette étude, nous avons d’abord analysé nos activités passées. Nous avons découvert que les CoPs étaient composées majoritairement d’hommes, soit un sex ratio F/H de 1/7 dans la CoP Prestation des Services de Santé (PSS) et de 1/3 dans la CoP Accès Financier aux Soins de Santé (AFSS). Les discussions et partages dans les fora en ligne, les publications diverses surtout des blogs et les commentaires à ces blogs sont assurés à plus de 90% par les hommes dans la CoP PSS. Un meilleur équilibre femme/homme est observé au niveau des facilitateurs des CoPs (4/5) et des experts participants aux projets collaboratifs (6/8).

Vous l’aurez compris, la problématique du genre des experts au sein de nos CoPs mérite toute notre attention. Le but n’est pas de dénoncer, mais bien de comprendre. Quelles sont les barrières  qui conduisent à cette situation où les expertes-femmes  s’impliquent moins dans les CoPs que les experts-hommes ? Cela peut paraître ambitieux, mais le désir de mieux mobiliser la contribution féminine en 2017, nous motive à oser. Nous ne sommes pas seul(e)s face à ce défi. L’expérience du Research in Gender and Ethics (RinGs) en est un bon exemple.

Quelles sont nos perspectives à terme ?
Les expériences ailleurs indiquent que mieux mobiliser la contribution féminine en 2017 passera par le suivi d’au moins trois règles : 1) intégrer une perspective genre dans la culture institutionnelle, la politique et les stratégies des CoPs ; 2) améliorer la prise de décision et l’autonomie des femmes ; 3) impliquer les hommes dans la promotion de l’équité genre dans nos CoPs. Mais avant toute chose, nous devons comprendre !

Le groupe de travail que je coordonne avec Allison G. Kelley a élaboré une méthodologie pour examiner en profondeur la situation dans deux des plus grandes CoPs à savoir les CoPs PSS et AFSS. Un questionnaire en ligne a été élaboré pour mieux comprendre les niveaux de participation, leurs adjuvants et leurs obstacles. Ce questionnaire va être envoyé à toutes les expertes-femmes (identifiées) de ces deux CoPs et également à certains experts-hommes choisis aléatoirement. Nous les invitons à donner leur avis et surtout leur punch pour remédier à ce déséquilibre genre apparent dans nos CoPs. Votre contribution permettra de documenter l’état de lieux réel de la dynamique des expertes et de proposer un plan d’action aux CoPs dans quelques mois.

Qu’attendons-nous de vous ?
J’espère vous avoir convaincu à nous rejoindre dans le bateau de CoPs plus attentives à la perspective d’une moitié de l’humanité! Si vous faites partie de notre échantillon, vous allez recevoir un email – merci de bien suivre votre boîte d’email.  On vous demande de compléter ce questionnaire le plus vite possible (avant le 28 février).

Notez qu’une fois le questionnaire rempli, l’expert(e) pourra valoriser son temps consacré et réclamer sa participation à ce projet afin de gagner son premier badge pour son profil sur la nouvelle plate-forme collaborative Collectivity.

Nous vous assurons bien entendu de l’anonymat et de la stricte confidentialité de vos réponses.

On compte sur vous!

7 comments

  1. L’initiative est bonne. Je suis tout à fait disposé à y participer, mais je ne comprends pas encore la méthodologie.
    C’est maintenant que nous devons donner notre avis ? Plus d’informations me seront nécessaires.
    Merci.

  2. Bonjour tout le monde
    Je crois qu’il faut repenser notre façon de voir nos communautés de pratique, pourquoi ne pas initier des thématiques en rapport avec l’expertise féminine ou là où on peut trouver plus de femmes experts, et au fur et à mesure que la liste des membres s’élargie il faut penser (en fonction de l’intérêt des uns et des autres) à les inviter à d’autres communautés de pratique tout en commençant par une activité présentielle personnalisée.

    Bien à vous

  3. Bonjour à vous. Je pense que l’initiative est bonne et suis disposé à participer à l’étude. Je n’ai pas reçu la fiche de l’étude ni la méthodologie. Bonne initiative
    Merci

  4. merci kévine laure
    c est un constat partagé et je pense qu’il est important pour nous femmes de prendre de notre temps pour contribuer à ces échanges dans cette plate forme même si on sait que dans les districts sanitaires nous sommes débordés par les activités( facteur temps)
    en tant que femme j’invite mes autres collègues femmes à participer massivement pour apporter de la valeur ajoutée
    je m’engage

  5. Cher Kévine,

    Je te remercie pour m’avoir invité à participer à cette enquête. C’est avec grand plaisir que j’ai rempli le questionnaire.

    J’encourage vivement l’équipe-cadre de la CoP (Facilitateurs, Gestionnaires, …) pour toutes ses initiatives et son dynamisme et surtout pour sa persévérance dans la réalisation des activités.

    Cordialement,

    Mahaman Mourtala ABDOU ILLOU
    Ingénieur Statisticien & Économiste de la Santé
    Expert en Economie de la Santé et du Développement

    1. Cher Abdou,

      Juste dire merci pour tes paroles d’encouragement, ton intérêt et ton temps.

      Nous espérons un meilleur équilibre genre et on y croit fermement. Ta participation y conduira certainement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *